2015/01/08

Messages de l'état profond anglo-américain aux protectorats européens qui veulent s'émanciper


[mis à jour le 14/11/2015]

"Seul le combat pour la vérité permet d’échapper au garrot de la peur et de vaincre la résignation. Parce que vivre, c'est ne pas se résigner à une soi-disant fatalité."



Novembre 2015

Ces actes de terreur menés par des professionnels, ces actes de guerre asymétrique menés par des groupes secrets paramilitaires, au cœur de nos pays, est la véritable signature des agents d'un État Profond et non pas des prétendus "terroristes islamistes des quartiers".
Il s'agit d'un message de rétorsion commis en représailles à l’action de la France en Syrie. La diplomatie de la France a changé d'alliance en Syrie depuis le 27 septembre, acceptant enfin le nouveau réalisme géopolitique, qui se traduit par un délitement politique du bloc atlantiste. La France avait également bombardé un centre pétrolier du groupe Etat Islamique début novembre.


Janvier 2015

Ici aussi, ces actes de terreur menés par des professionnels comme le décrit l'ancien patron du GIGN, cette guerre asymétrique, secrète, au cœur de nos pays, est la véritable signature des agents d'un État Profond et non pas des prétendus "terroristes islamistes des quartiers".
Bien que toute la vérité soit encore loin, il s'agit d'un message
... parce que la veille, Hollande a déclaré vouloir s'émanciper de la tutelle anglo-américaine :

... et parce que depuis le 1er janvier, avec la naissance officielle de l'Union Eurasiatique, la grande bascule géopolitique de l'Europe se réalise. Les énergies accumulées dans les préparatifs sont libérées et les pays bougent: 

Pour mieux comprendre le contexte d'ensemble de cette guerre qui devient visible pour tous parce que l'ennemi est désormais acculé, voici un très bref rappel historique du quasi-protectorat anglo-américain sur la France et l'Europe, après la période gaulliste pour l'une et après la deuxième guerre mondiale pour l'autre, en particulier pour l'Allemagne:
en 2009


en 2007, à propos de l'après 1945
« La mise en place des organisations stay-behind dans les pays de l’OTAN débuta dès le lendemain de la seconde guerre mondiale », confirma le rapport officiel du gouvernement allemand en 1990.
Référence: Daniele Ganser, Les Armées Secrètes de l’OTAN - Réseaux Stay Behind, Opération Gladio et Terrorisme en Europe de l’Ouest, Ed. Demi-Lune, 2007, Pp. 262.

en 2005, à propos de 1989
Danielle Mitterrand, épouse pendant quatorze ans du président de la République française, dans une entrevue avec le journaliste colombien Hernando Calvo Ospina le 28 Octobre 2005:
« DM: Je ne pouvais croire que les « bulldozers » du marché pourraient arriver à recouvrir jusqu’aux fondements mêmes de notre culture. Et ils l’ont fait.
Pourquoi un gouvernement qui se disait de gauche ne pouvait-il pas répondre aux attentes qu’il avait créées durant tant d’années dans l’opposition, tant au niveau national qu’international ? Devait-on accepter les impératifs d’un système mercantile jusqu’à la soumission ? 
HCO : Ce système du marché sauvage, du capitalisme, du néolibéralisme, a à sa tête les États-Unis. Est-ce que la France se soumettait aux desseins de ce pays ? 
DM : Durant la célébration du Bicentenaire de la Déclaration des droits de l’homme, en juillet 1989, j’ai pu voir jusqu’à quel point nous étions soumis aux Etats-Unis.
L’Etat français n’invita pas plusieurs dignitaires en particulier des latino-américains. Comme par hasard, c’était ces pays-là que Washington voulait détruire.
Je me rappelle avoir dit à François : "Jusqu’à quel point allons-nous être dépendants de l’humeur des Etats-Unis, ne pas pouvoir choisir nos invités pour nos festivités…?" 
Ce fût une honte. 
HCO : Mme Mitterrand, est-ce que la France est un modèle de démocratie ? Est-ce une puissance mondiale ? 
DM : En France, on élit et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. Est-ce la démocratie quand après avoir voté nous n’ayons pas la possibilité d’avoir de l’influence sur les élus ?
Je ne crois pas que dans aucun des pays qui se disent démocratiques, ceux-là qui croient avoir le droit d’imposer «leur» démocratie aux pays pauvres, il existe la démocratie, à commencer par les États-Unis et la France. 
La France est une démocratie ? Une puissance mondiale ? Je le dis en tant que Française: cela ne veut rien dire. »
Le président François Mitterrand, un soir d'octobre 1994 à l'Elysée confiait :
« Balladur est un naïf... Il veut jouer au chef d'Etat mais il ne savait pas pour l'Arabie Saoudite que ce sont les Américains qui tiennent cette partie du monde...  
La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique.
Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort. Apparemment.
Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. [...]
Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort...
Une guerre... Ils sont en guerre permanente... Une guerre sans mort apparemment... Il faut se souvenir de tout ce qu'ils ont fait depuis trente ans contre le Concorde... Leur propagande... Leurs manipulations... Leurs mensonges...»
Georges-Marc Benamou, Le Dernier Mitterrand, pp.52-54, 1997, Plon.

Depuis fin 2014 en particulier ces morts français en France sont très apparents, mais il ne faut pas pour autant oublier ceux qui ont perdus la vie lors de tous les attentats commis sur notre sol depuis 1945.
Ceci dit désormais les français sont confrontés aux mêmes miliciens tueurs que les ukrainiens russophones. L'Etat Profond anglo-américain panique de manière prononcée et active ses agents et les groupuscules extrémistes qu'ils contrôlent. Il n'existe aucun "loup solitaire" terroriste, sauf dans la bouche de ceux qui refusent de réfléchir.

La "soft power" de l'empire anglo-américain a disparu, il n'a d'autres recours que la violence brutale envers ses anciens "protégés" européens. Cela veut dire que notre décolonisation est engagée.
Rétrospectivement, il est justifié d'affirmer que la prise de contrôle de la France avait commencé par l'accord de Washington en décembre 1971, si l'on omet le puissant travail de sape opéré dans les années 1930 qui a conduit au désastre de mai 1940.

Si elle est pourtant inéluctable, la rapidité de cette décolonisation dépend néanmoins des efforts de chacun d'entre nous.

C'est pourquoi il faut soutenir notre président dans cette nouvelle direction d'émancipation.

Les Atlantistes seront bientôt tondus. Car qui veut les voir élus en 2017 alors que nous avons pris conscience de qui sont nos vrais ennemis dans cette guerre contre les peuples ?

Mise à jour le 16/01/2015: 

Une psy-ops très bien menée... 

Il faut se libérer de l'émotion d'abord, et rebondir positivement et avec perspicacité sur le rassemblement qui s'est manifesté. 

Si nous ne le faisons pas, d'autres le feront à notre place, pour leurs intérêts qui sont contraire aux nôtres, et c'est ainsi qu'un peuple se retrouve mené comme un troupeau qui ne comprend jamais qu'il est dirigé vers l'abattoir.

___________________________

Bilan macabre -très partiel- de ces dernières années qui nous unis contre le terrorisme de l'État Profond transnational et ses crimes fomentés contre les peuples afin d'inciter une escalade vers les guerres civiles (sans compter les pays qui ont hélas déjà sombré dans ces guerres). Sources: 1, 2, 3.

Novembre 2015, Paris, France : 129 morts, environ 352 blessés (provisoire).
Novembre 2015, Beyrouth, Liban : 43 morts
Octobre 2015, Yola, Nigéria : 55 morts 
Octobre 2015, Sinaï, Egypte (vol russe Kogalymavia / Metrojet) : 224 morts 
Octobre 2015, Tchad : 37 morts
Octobre 2015, Ankara, Turquie : 102 morts, 500 blessés
Août  2015, Nigéria : 50 morts
Août 2015, Bangkok, Thaïlande : 21 morts
Juillet 2015, Suruç, Turquie : 32 morts, 100 blessés 
Juillet 2015, Gombe, Nigéria : 49 morts
Juin 2015, Sousse, Tunisie : 38 morts
Juin 2015, Koweit City, Koweit : 27 morts, plus de 227 blessés
Juin 2015, N'Djamena, Tchad : 37 morts
Mai 2015, Koudeih, Arabie saoudite : 21 morts
Mai 2015, Pakistan : 45 morts
Avril 2015, Garissa, Kenya : 148 morts, 79 blessés
Mars 2015, Tunis, Tunisie (musée du Bardo) : 24 morts, 47 blessés
Mars 2015, Mogadiscio, Somalie : 20 morts
Mars 2015, Yémen : au moins 142 morts
Février 2015, Kano, Nigeria : 34 morts
Janvier 2015, Sinaï, Égypte : 30 morts
Janvier 2015, massacre de Baga, Nigéria : au moins 200 morts, 2 000 personnes portées disparues
Janvier 2015, Pakistan : au moins 55 morts, au moins 59 blessés
Janvier 2015, Paris, France : 17 morts, 21 blessés
Janvier 2015, Sanaa, Yémen : 40 morts

Novembre 2014, Kano, Nigéria : environ 120 morts, 260 blessés
Juillet 2014, vol MH17 : 298 morts
Mai 2014, Jos, Nigéria : 118 morts, plus de 56 blessés
Mars 2014, Kunming, Chine : 29 morts, 143 blessés
Février 2014, Borno, Nigéria : au moins 200 morts
Décembre 2013, VolgogradRussie : 30 morts
Septembre 2013, Nairobi, Kenya : 67 morts, 175 blessés
Mars 2012, Toulouse et Montauban, France : 7 morts, 6 blessés
Juillet 2011, Oslo, Norvège : 77 morts, 151 blessés
Avril 2011, Minsk, Biélorussie : 12 morts, 100 blessés
Avril 2011, Marrakech, Maroc : 17 morts, 20 blessés
Mars 2010, métro de Moscou, Russie : 39 morts, 102 blessés
Novembre 2008, Bombay, Inde : au moins 166 morts 
Juillet 2006, Bombay, Inde : 209 morts, plus de 700 blessés
Décembre 2005, Amman, Jordanie : plus de 60 morts, 115 blessés 
Octobre 2005, New Delhi, Inde : plus de 62 morts, 210 blessés
Octobre 2005, Bali, Indonésie : plus de 20 morts, plus de 100 blessés
Juillet 2005, Londres, UK : 56 morts, 700 blessés
Juillet 2005, Charm el-Cheikh, Egypte : 64 morts
Septembre 2004, Beslan, Russie : 344 morts
Août 2004, Moscou, Russie (2 avions de ligne) : 89 morts 
Mars 2004, Madrid, Espagne : 191 morts, 1400 blessés
Octobre 2002, Théâtre de Moscou, Russie : 128 morts
Octobre 2002, Bali, Indonésie : 202 morts, 240 blessés
Septembre 2001, USA : 2977 morts, plus de 600 blessés
Septembre 1999, Bouïnaksk, Moscou, Volgodonsk, Russie : 293 morts et 651 blessés
Août 1998, attentats des ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya : 224 morts, plus de 4000 blessés
Février 1998, Coimbatore, Inde : 58 morts et plus de 200 blessés
Novembre 1997, Louxor, Egypte : 62 morts, 26 blessés
Juillet 1995, Paris, France : 10 morts, plus de 130 blessés
Juin 1995, Boudionnovsk, Russie : 150 morts
Août 1980, Bologne, Italie : 85 morts, plus de 200 blessés