Affichage des articles dont le libellé est backwardation. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est backwardation. Afficher tous les articles


From Gold To Silver, Monetary Metals Markets Are Moving From West to East Giving Up an Empire of Paper

From gold to silver 

We have explained before the major significance of the gold market for the international monetary systems, either the currently main one and the emerging one in Asia.

The growth of the new IMS is strongly related to the size of the gold market in Asia. Any currency has to be traded against gold to provide an absolutely necessary measure of its changing value. The price of yuan in gold is a corner stone, and this market must not be rigged. That's why this market has to be operated end-to-end in China, from the internationally traded futures contracts denominated in yuan up to the metal delivery.
It is important to understand that the metal spot price is determined first by the price of the metal futures contracts when such a market exist. That's the way spot prices are best formed.

China has built these markets during the past decade, starting from non-monetary metals futures (copper, palladium...) exchange in Shanghaï (SHFE), first for mainland investors then internationally traded contracts. Chinese learned at each step, then SHFE opened a gold market, and quick after the silver market. Here is a summary.

Silver futures markets in Shanghaï (SHFE), London and New-York (COMEX)

China is the world’s largest silver producer after Mexico. 
April 2012 the silver futures were introduced as an alternative investment instrument for China’s private investors, and to allow China to influence the global silver price. 
September 2012 SHFE has reported the first physical delivery on a silver futures contract through its own platform.
At the same time, LBMA announced the cessation of silver forwards SIFO means releases with effect from 5th November 2012.
The trading volume exploded at SHFE : one year later, SHFE was the world first market for silver contracts above COMEX. This gap grew last year.

Source: BullionStar / Koos Jansen

"In 2013 total volume traded on the COMEX was 2,176,519 tonnes in silver futures; the SHFE traded 2,557,430 tonnes, 18 % more.
In 2014 total volume traded on the COMEX was 2,123,387 tonnes in silver futures, the SHFE traded 2,908,168 tonnes, 37 % more."

Gold futures markets in SHFE and COMEX

China is the world’s largest gold producer and consumer.
In 2012 more than 70% of all gold futures volume were traded on COMEX, where gold futures contracts exchange was launched on 31 December 1974. 
Tokyo TOCOM has been trading gold since 1982, India MCX since 2003. 

The Shanghai Futures Exchange (SHFE) introduced gold futures contracts to the Chinese market 1/9/2008. It grows to include night trading hours for gold and silver July 2013.

Very recently 9/18/2014 SGE opened of the International Board of gold metal traded in yuan. As expected, gold trading volumes have exploded : 

These graphs compare gold trading volumes in SGE, SHFE, COMEX: 

2015 SHFE + SGE gold trading volume will be higher than COMEX gold volume.

Western metal markets have no solution but giving up London and New-York. 
In July 2012, Hong Kong Exchanges and Clearing (HKEx) bought the London Metal Exchange (LME), starting with non monetary metals. LBMA announced last month its GOFO market will stop 01/30/2015. GOFO is the London flavor of gold futures (forwards contracts). 

As we wrote before: 
"The next victim will be COMEX gold futures market. We can anticipate again a growing internationalized gold futures market in Shanghaï (SHFE International Board) at the same time." 
This step was officially announced a few days ago : just when GOFO market will close this month, Hong-Kong will open its first internationally traded gold futures contract, with CMEGroup which is operating gold COMEX market. 
HKEx trading is closely linked to SHFE. CMEGroup has recently joined and now confirms its ambition for these new gold futures contracts first announced Sept. 11, 2014

Updated 01/18/2015:


Why and how negative GOFO really matters

Update: A few hours after this article was published 12/03/2014, LBMA announced its GOFO rates will stop 01/30/2015. As we wrote before, the world gold market is decoupling: the western part is fading quickly, but the eastern part is growing at the same speed. The next victim will be COMEX gold futures market. We can anticipate again a growing internationalized gold futures market in Shanghaï (SHFE International Board) at the same time. 

And remember the gold market is the unspoken foundation of International Monetary System. 


1- Accurate definitions 

GOFO (Gold Forward Offered) rates are the rates at which Market Making Members LEND gold to forward date on a swap against US dollars. 

GOFO depends also on the spread between the gold forward contract and the gold spot market. 

GOFO rates are submitted at 10:30am and fixed at 11am (London time), LIBOR rates are requested between 11.00am and 11.20am and fixed shortly thereafter. The LBMA since 7/1989 sets GOFO by polling its major bank dealers (Bank of Nova Scotia – Scotia Mocatta, Barclays, Deutsche Bank, HSBC, Goldman Sachs, JP Morgan Chase Bank, Société Générale and UBS, knowing that some of them like Deutsche Bank have recently shut down their gold desk, following the LIBOR and Gold fix scandals).[*] 

GOFO Rates means are given in % using 5 digits but their minimum absolute variation above zero is currently 1/600. 

Sober Look: “As banks and other investors realized that gold prices can indeed drop significantly, many decided to hedge their positions by putting on gold forwards to lock in the price. A gold forward involves a future sale of gold at a fixed price. Whoever sold them the forward becomes long gold for future delivery. The forward provider will hedge her position by borrowing gold (via a lease) and selling it into the spot market. Now the forward provider will receive gold in the future on the forward contract and can deliver it against her lease, and is therefore fully hedged.” 

fofoa: "As long as the GOFO rate is positive, the borrowing of dollars will cost you more debt service than borrowing gold. So it can be said that there is a bid from gold for dollars as long as the GOFO is positive! When it turns negative, it can be said there is NO bid from gold for dollars. 

Remember, a lease is where you "rent out" an asset to derive an income stream. And a swap (like GOFO) is where you need a loan, so you offer an asset as collateral and then YOU pay the income stream to someone else.” 

Source: LBMA

The forward contract is specific to LBM market. It is similar but not strictly equivalent to futures. In the GOFO market central banks are special warehousemen: they store only central banks gold, they can lease this gold to bullion banks, but usually do not sell or buy it in the open market (for instance because of CBGA agreement). In the strict perimeter of gold futures market warehousemen (bullion banks) store your gold but do not lease it. 

To calculate the daily derived gold lease rates (DGLR or usually called GLR), the GOFO rates means are subtracted from the corresponding values of the LIBOR (London Interbank Offered Rates) US dollar means: 

LIBOR minus GOFO = Derived Gold Lease Rate 

LBMA tables use the ‘LIBOR minus GOFO’ label. 

12 month GOFO data serie since 7/18/1989 (green); DGLR (blue); 
Source: ; updated daily [1]

GLOR (Gold Lease Offered Rate) is the daily mean of observed interest rates that central banks ask in order to lease the gold bullions they own. 

DGLR does not represent traded gold leasing like GLOR does. DGLR is a result of a simple arithmetic calculus. During normal market conditions, DGLR is a good enough proxy for GLOR. In this case LIBOR 3M should always be around 10bps (for storage etc) above GOFO 3M : DGLR = 10bps. 

Derived Gold Lease Rates between 1992 and 10/2013 (source

Derived Gold Lease Rates, 2 years moving data series 

We can observe: 1) 09/1999 was the biggest DGLR crisis till today. Explanations: 

In sept. 1999, 1M to 12M GOFO turned strongly negative but only for 2 days. Wednesday 29 Sept. 1999 is until now the only day where 12M GOFO was negative in LBMA history. It was the apex of the 1999 gold crisis : 
source: LBMA

We should note the 1999 gold crisis did not happened only for 2 days. The GOFO chart for this whole year depicts this clearly: observe how GOFO 1M has been divided by more than 2 in 97 and again in 98, before the 1999 crisis: 

GOFO rates, data series for Y1999; 
source: using LBMA data 

There are several major events to record here : 
  • the announcement of UK gold sale by BoE and Gordon Brown on 7 May 99 (i.e. : a crime of high treason against the english people; or watch this documentary about Brown's Bottom) 
  • the first gold auction on 6 July 1999; and others 16 auctions from July 1999 to March 2002 
  • and the historic first Washington Gold Agreement (CBGA) signed on Sunday 26 September 1999 
2) DGLR has been recorded with negative values during several months since 2009. Here is an explanation : 

Sober Look: “In 2008 during the Lehman bankruptcy lending markets froze. Banks wouldn’t lend to each other, and gold (the ultimate form of collateral) became a much more valuable asset to have on a balance sheet – increasing the cost to borrow gold dramatically. 

Lease rates stayed elevated through the first quarter of 2009, coincidentally the stock market bottomed at the same time, when the Fed inundated markets with liquidity and counterparty risk dropped. With counterparty risk no longer an issue, banks quickly began raising cash reserves in order to shore up their balance sheets. This pressure for bank liquidity was especially acute in Europe during the sovereign debt crisis. One of the easiest ways for banks to raise capital was lending out their gold. With all the banks trying to do this at the same time, it created a surge of gold available for borrow with little increase in demand. This ultimately pushed lease rates into negative territory, creating the perverse situation where traders were paying for another counterparty to borrow their gold. Now that balance sheets have been sufficiently capitalized, the gold leasing market has normalized with 3-month rates now trading around 15bps.” 

The most important here, because GOFO rates are near zero or lower these days, is that LIBOR, GOFO, DGLR are each means of offered prices. They are not individual bid or ask prices. Rigorously speaking, no gold basis or gold backwardation status (i.e. negative basis and positive cobasis) can be calculated using only them. But they are still useful as we will see. 

2- On The Road Towards Permanent Gold Backwardation in the West

Fekete has explained since a long time why permanent gold backwardation is the worst case scenario. 

Weiner has explained how temporary gold backwardation is deepening towards permanent gold backwardation. 

An example of full backwardation (as defined by the distorted rates curve) occurred in March 1998 in the London silver market, when W. Buffet decided to take delivery of at least 110MM ounces. The following figure shows the SIFO term structure evolution during the months towards full backwardation. 

The silver forwards rates are used here as a proxy for monitoring backwardation. It was more convenient and more readily available but also more approximate than the academic silver futures basis, until SIFO release was stopped

Fofoa has summarized how gold is withdrawn from the market during backwardation: “Only with a negative GOFO rate, you retain [at the end of the swap contract] control of the gold PLUS you receive the income stream coming in, so why instead would anyone LEASE their gold in this backwardation scenario? 

For that matter, why would you even SWAP your gold in this scenario? Unless, perhaps, you were desperate for dollars and you were swapping your gold with someone you knew for a fact would hold it safe for you and do nothing else with it.” 

But nowadays even central banks can make gold disappear without warning... 

Sandeep Jaitly has discussed the calculation of the gold basis using GOFO bid and offered prices in this essay

From our point of view, we can use publicly available GOFO as a trend or proxy signal for gold backwardation because : 

1) It seems that, on a very long timeframe, GOFO rates did not follow the same mostly always decreasing trend as did gold bases. But since 11/2011, they do. 

source and details (I've added the scale of the axes into the original chart) 

2) Since 1989, when GOFO 12M values become lower than 0,095 this has always been correlated with observed temporary backwardation for 1M contract (or worse) during the same week, as calculated using gold basis and cobasis. 

GOFO rates and "Paul's channel" with zoom till 12/02/2014; 
LBMA data compiled by; 

This chart is updated frequently in our original article

What is remarkable is the way the purple line is drown (the bottom part of the channel), joining 4 key points of GOFO 12M curve:[2]
  • The 3 record lows : 05/22/2013, 05/06/2014, 12/01/2014 
  • And the value zero on 12/31/2014, the date of the end of G20 ultimatum to the US Congress to vote the negociated 2010 reform of IMF 
From this trend, we can anticipate when 12-month GOFO Rate will become negative (see channel above with yellow line and purple dash line). It will be the second time since the opening of western gold futures (or Gold forward) market. I've discussed this anticipation in this article and the first main consequences in this one

3- Beyond the screwed Gold Basis

a) The chartist way

Waiting for gold basis calculated using SGE futures international prices in renminbi instead of COMEX data, we can use the GOFO chart below to observe correlation between GOFO values, DGLR, geopolitical and monetary big events.


This high definition picture allows to zoom (at the bottom) on events and key dates since 01/2010, together with some key DGLR values, record high or low. 

It is important to understand that because of ZIRP trap, the LIBOR rates cannot grow again above 0.5% like they did starting from 2004. Fed has lost this weapon for the next 2 decades (in US dollar life expectancy this means: forever), and cannot use it to sustain DGLR.

b) The basisGOFO way

What is the relation between Gold Basis and GOFO rates ? The answer is basisGOFO. 

Let’s follow Fekete’s questions

(1) What is the relation between LIBOR and LIBBR ? 

LIBBR is also called LIBID. 

LIBID (London Interbank Bid Rate) is the average of overnight interest rates for which banks accept deposits from others banks. It is published in the same time than LIBOR. 

For LIBID there is no formal fixing process, and it is supposed during normal market conditions that 

LIBID = (LIBOR – 0.125%) 

This means a difference of 1/8 base points. (source

(2) What is the relation between GLOR and GLBR 

GLBR (Gold Lease Bid Rate) is the daily average of interest rates that buyers want to pay to grab leased gold bullions; 

GLOR (Gold Lease Offered Rate) is the daily average of interest rates that market participants want to lease the gold bullions they own. 

During normal market conditions, these rates are observed with a 20 bps spread usually (source: LBMA/LPPM, page 21

This means GLOR = (GLBR – 0.20%) 

For GLOR and GLBR there is no formal fixing process. Instead, LBMA calculates daily a weighted average of GOFO rates. 

This calculation excludes the higher and the lower rates, as for LIBOR (this means they could be rigged the same way as LIBOR). 

Knowing the 20 bps spread discussed above, we can approximate the following values for GLBR and GLOR : 

GLBR = (average GOFO + 0.1%) 

GLOR = (average GOFO – 0.1%) 

“Average GOFO” is the currently published GOFO in this simplified model. 

We can then calculate the "refined GOFO" (I call it basisGOFO) during normal market conditions.

basisGOFO = LIBOR - GLBR = LIBOR - average GOFO – 0.1  

(3) What is the relation between GOFO and COGOFO? 

Knowing the LIBOR/LIBID spread above, we can calculate COGOFO (I call it cobasisGOFO) during normal market conditions.

cobasisGOFO = LIBID - GLOR 
cobasisGOFO = LIBOR – 0.025 - average GOFO 
cobasisGOFO = basisGOFO + 0.075 
cobasisGOFO = DGLR – 0.025  

(4) Can COGOFO go negative, and if so, what does it mean? 

Negative cobasisGOFO implies basisGOFO < -0.075 or DGLR < 0.025 during normal market conditions. 

Positive basisGOFO implies DGLR > 0.1 during normal market conditions. 

If you have access to LIBID, GLBR, GLOR exact historical data then you can determine much more precisely the trend of (co)basisGOFO during market crisis like nowadays, and explain movements between US dollar and gold, and the scarcity of each of them on the market. In short: at which extent each of them is used as a store of value. 


[*] This procedure might change in 2015. [update: it has just been officially announced]

[1] The value used here for 07/31/2013 is questionable because has not refreshed the data they have downloaded from LBMA. 
As I wrote 10/28/2013: some values on the official GOFO page have interestingly been modified for the day 07/31/2013 since October 2013. July 31 was Comex August gold futures first notice day (see the gold futures calendar).
Previously we could read the following values for GOFO rates : 
31-Jul-13 -0.04833 -0.03333 -0.01167 0.06167 0.18000 
Now we can read : 
31-Jul-13 -0.04833 -0.04667 -0.03500 -0.01500 0.02000 
LIBOR data have also been modified accordingly for that day. 
Of course, LBMA does not support any commitment about the values displayed on its web site, and about any update which can occur at any position. We have never expected more from a financial services association.

[2] The record low on 31/07/2013 is not included but the reliability of this data is questionable (see note 1)


L'implosion du marché COMEX et la désaméricanisation du monde

Visuel: Jim Kazanjian
A sequel to this article has been published 12/03/2014: 'Why and how negative GOFO really matters'. A few hours later, LBMA announced its GOFO rates will stop 01/30/2015. As we wrote before, the world gold market is decoupling: the western part is fading quickly, but the eastern part is growing at the same speed. The next victim will be COMEX gold futures. We can anticipate again a new international gold futures market will be launched in Shanghaï (SHFE). 
And remember the gold market is the unspoken foundation of International Monetary System.

Dernière mise à jour: 01/31/2015.

Le marché des contrats à terme pour l'or (nous utiliserons la dénomination anglaise courante : "futures") du COMEX subit des variations extrêmement importantes, des amplitudes historiques, avec des influences sur le prix intraday de l'or physique à  l'avenant. Alors que ces évènements étaient déjà répertoriés au moins depuis 1999 (voir GOLD WARS par Kelly Mitchell), depuis avril 2013, leur fréquence s'accélère fortement.

La vision la plus synthétique est celle donnée par l'historique des quantités d'or physique stockées spécifiquement pour soutenir ce marché :

En haut: prix de l'or (fin du jour) ; en bas : quantité totale d'or stockée (enregistré + éligible); historique du 31/12/1974 au 18/10/2013; Source:

Beaucoup s'interrogent sur la possible disparition prochaine de ce marché, et sur ses conséquences. Répondre à cette question nécessite de couvrir plusieurs sujets :
- la formation du prix de l'or (et ce qu'on appelle techniquement la "base" de l'or)
- le mécanisme du leasing de l'or
- les contrats "futures" et les "gold forward" (GOFO)
- les manipulations sur le cours de l'or, et d'autres
- les flux et les stocks d'or physique
- les tendances de fond de la géopolitique mondiale actuelle

Cet article se propose de les parcourir un à un, en restant synthétique, et si possible pédagogique.
Commençons par quelques explications sur la formation du prix de l'or et ce qu'on appelle techniquement la "base" de l'or.

Sur tout marché mature, co-existent plusieurs prix :
A: le prix auquel on veut vendre pour livraison immédiate
B: le prix auquel on veut acheter pour livraison immédiate
C: le prix auquel on veut vendre pour livraison future
D: le prix auquel on veut acheter pour livraison future

C’est la même chose pour l’or ou pour un kilo de tomates que vous achetez le dimanche sur le marché : dans ce cas vous avez le plus souvent une livraison immédiate. Mais vous pouvez acheter chez votre commerçant préféré 40 kg de tomates pour livraison la semaine prochaine, afin que vous puissiez cuisiner votre coulis. Le prix ne sera pas forcément celui affiché sur sa pancarte du jour.

Il est complètement erroné d’imaginer que le « prix du marché » c’est quand la transaction se fait au prix pour lequel A=B. Ce prix n’existe pas, il y a toujours au moins une petite différence entre les deux. Au mieux ce "prix virtuel du marché" est une moyenne arithmétique qui ne correspond à aucune transaction réelle. A B C D sont les seuls prix exacts. Tous les autres ne sont que des approximations. Construire des raisonnements sur des approximations donne des résultats… approximatifs sinon faux.

Ces prix évoluent sans cesse (par exemple au marché à la criée).
La différence entre un prix de vente et un prix d’achat est notable quand il existe un intermédiaire qui favorise la transaction (une agence immobilière par exemple).

Le prix pour livraison immédiate est appelé prix « spot ». Notez qu’il y en a bien deux, bien que par habitude on ne s’intéresse qu’au prix spot pour acheter.
Il est important de comprendre que ce prix ne tombe pas du ciel. Un niveau de prix spot se forme toujours par anticipation d’une situation future. Il existe des raisons très profondes (hors du champ économique) qui expliquent cela. C’est pourquoi un marché mature se structure autour d’un marché des contrats à terme (contrats « futures » en anglais), c’est-à-dire des prix C et D.

La différence C - B est appelée la "Base" en terme technique dans l’analyse des marchés.

La valeur absolue de cette Base est en résumé un reflet statistique de l’arbitrage qui est fait entre conserver le bien et le vendre.
Pour le marché de l’or physique, cette valeur est le reflet statistique pour tous les acteurs du marché sur le niveau de risque qu’ils perçoivent à échanger leur or contre du papier (ou une écriture informatique).

Contrairement à ce que les banques ont essayé de faire croire à l’humanité entière depuis un siècle, l’or n’est pas une matière comme les autres, et ne le sera jamais. Cela tient à sa nature physico-chimique même, et à sa quantité exploitable sur la Terre. Et c’est pour cette raison qu’il a été sélectionné par l’homme au cours des millénaires pour être le meilleur véhicule de la monnaie. C’est un phénomène proprement indépassable sur notre planète.

Le premier à avoir attiré l’attention des banquiers et banquiers centraux sur l'utilisation de la Base de l’or est le Pr FEKETE, fondateur de la Nouvelle Ecole Autrichienne d'Economie. « Curieusement » ce n’est pas un économiste au départ, c’est un mathématicien.

Le fait troublant, et que n’explique strictement aucun économiste à part ceux de la Nouvelle Ecole Autrichienne, est que la valeur de cette Base de l’or diminue régulièrement depuis la création du marché des futures de l’or après le défaut des USA en 1971.

Cela représente l’érosion de la confiance dans le système monétaire en place. En effet la valeur de cette Base est utilisée dans l’arbitrage du leasing de l'or. Ce leasing a été mis en place justement pour contrôler le prix de l’or. C’est l’érosion de ce contrôle que nous pouvons suivre par l’intermédiaire de la Base de l’or.

Oui, mais encore faut-il pouvoir le faire, c’est-à-dire avoir accès aux prix A B C D (bid et ask). Curieusement, c’est jusqu’à ce jour impossible sans payer un abonnement à un flux de trading. Nous sommes gavés de soi-disant informations sur les prix qui ne sont pas les informations sur les prix exacts. Comment alors permettre aux gens de comprendre ce qu'il se passe vraiment ?

Vous trouverez sur cette page la liste patiemment constituée des seules sources d’informations gratuites qui vous donnent des prix bid et ask pour l’or, mais pas en temps réel ou bien sans historique, en particulier pour les prix des contrats « futures ».
Il faut donc chercher un substitut à ces contrats « futures ». Nous avons choisi les taux des contrats "gold forward" (GOFO). Ils présentent un certain nombre de défauts par rapport aux contrats "futures", qui vont entraîner des approximations dans les résultats de nos analyses. C’est un filtre flou si vous voulez. Mais supposons que je n’ai pas mieux pour l’instant et que je n’aime pas rester les yeux fermés.

Il faut savoir de plus, et c’est manifeste aux yeux de tous depuis avril, que le cours de l’or n’est pas seulement contrôlé, il est tenu en laisse. Dès qu’il s’éloigne trop, il est rattrapé. Ces manipulations du marché le plus important au monde (c’est la base de tout le système) sont légales (au moins dans certaines juridictions). Il existe en effet une loi votée aux US (Gold Exchange Act, 1934) qui autorise le fond ESF du Trésor US à intervenir sur tous les marchés, par l’intermédiaire des bullions banks ou des primary dealers de la FED par exemple, pour effectuer ces transactions. La CFTC (le régulateur du marché des produits financiers dérivés) ne peut les poursuivre pour que ces actes soient condamnés, même dans le cas où ces manipulations sont rigoureusement établies.

Les mêmes institutions ont également trouvé depuis quelques années des moyens pour biaiser un peu la mesure de la Base de l’or, y compris les prix des "futures" et taux GOFO.
Mais l’affaire ne se termine pas là. C’est même une défaite écrasante pour ceux qui pensaient s'être placés hors d'atteinte.

D’une part parce que nous savons discerner les grandes masses dans le brouillard entretenu, et qu’en ce moment seules les grandes masses comptent ; d’autre part parce que ce contrôle a un défaut mortel : un prix artificiellement bas est un attrait irrésistible pour l’achat par les autres joueurs. Regardez sur cette page l'évolution des stocks d'or physique acquis par les BRICS depuis 2009.

Modification personnelle du dessin original 

Tous les analystes critiques du marché de l'or imaginent que c'est le Yuan basé sur des réserves d'or qui va rapidement remplacer le dollar comme devise de référence internationale, notamment suite aux dernières annonces de l'agence de presse officielle, et des derniers accords swaps avec l'ECB et la BoE. Je pense que c'est faire fi de la stratégie chinoise qui est depuis le début de cette crise de ne pas faire cavalier seul, ni d'être victime d'une projection d'une ambition mondiale dominatrice caractéristique de l'Occident.

En réalité, aujourd'hui plus que jamais, la stratégie internationale de la Chine passe par les BRICS. Par construction, les BRICS déterminent un monde multipolaire, et nous avons donc un système international multipolaire qui se construit en ce moment sous nos yeux. Le système monétaire international passera par une phase de transition qui utilisera simplement les multiples accords de swaps entre banques centrales pour soutenir le commerce international. Ce système international peut fonctionner dès à présent. C'est la signature avec l'ECB qui a libéré la dernière résistance technique. Cela signifie que sur le papier, le système international basé sur le dollar est désormais en état d'obsolescence et de décommissionnement programmés. Son retrait n'est plus un problème critique pour la communauté internationale, puisqu'un remplaçant est prêt à prendre le relai. C'est ce qui explique l'annonce de la  dé-américanisation du monde, reprise en coeur.

Le Système jusqu'ici dominant n’aura eu que le choix de sa mort : soit par une poussée de fièvre et emballement, soit par une saignée continue qui entraîne un sursis plus long. La grosse différence c'est que dans le deuxième cas ce ne sont pas les habituels décideurs US qui pourront décider quand l'hémorragie s'arrête. Ils se sont privés de cette dernière liberté, malgré la capacité technique de la FED à soutenir artificiellement tous les cours des Bourses aux US. Les bourses sont des marchés secondaires, ce n'est pas là que s'est déroulée la vraie bataille. 

Un moyen simple de continuer à avancer dans notre étude est d’étudier la convergence d’une série de données « majorante » : au lieu des prix des contrats "futures" à 1 mois, prenons les taux GOFO à 12 mois. Nous observons qu’ils sont par nature bien moins sujets aux fluctuations erratiques. Nous observons aussi une tendance résolue depuis deux ans à l’intérieur d’un canal baissier, malgré toutes les secousses historiques qu’a connu le marché intraday depuis avril. Si vous connaissez le tunnel de Friggit, vous pouvez l’appeler le « canal de Paul ». 

Valeurs des taux GOFO du 01/2010 au 23/10/2013 
(graphique publié dans la première mise en ligne de cet article le 23/10)

Ce graphique est mis à jour ci-dessous au moins une fois par mois. Les notes de mises à jour sont au bas de l'article.
Le canal baissier (en pointillé bleu rectiligne) croise l’axe des abscisses à l'ordonnée zéro approximativement en juin 2014. Le second support de résistance est représenté par le canal en orangé matérialisé sur les graphes ci-dessous. 

Rappelons que cette série des taux GOFO à 12 mois joue le rôle d’un majorant dans notre analyse et que l'historique de ses valeurs montre que ces taux GOFO 12M peuvent désormais à n'importe quel moment baisser suffisamment pour devenir négatifs (ce seuil est représenté au taux 0,15667).

Valeurs des taux GOFO jusqu'au 31/12/2013; 

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 3/2/2014  

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 21/2/2014

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 10/3/2014

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 1/4/2014. 

[La récupération et le leasing de l'or ukrainien par les US -- voir les références 1.1, 1.22.1, 2.2, 2.33.1, 3.24, 5, 678 -- pour soulager temporairement la tension sur les retraits de l'or physique est très visible sur le décalage des supports de résistance.] 

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 10/4/2014 

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 17/4/2014 

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 25/4/2014 

Comme nous l'avions anticipé la reprise des taux GOFO 12M n'aura duré qu'un mois. Leur niveau est revenu exactement sur le seuil de résistance du canal baissier (matérialisé par une ligne orangée) que nous avions identifié en octobre dernier.

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 6/5/2014

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 31/5/2014

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 25/6/2014

La reprise des taux GOFO en juin pendant 3 semaines de plus que normalement attendu correspond à l'annonce du leasing de l'or de la banque centrale de l'Equateur. 

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 9/7/2014

Le 09/07 : notons la récente déclaration de la Bundesbank qui souhaite renoncer au rapatriement de son or situé à New York. Virage surprenant si on ne comprend pas l'étendue du problème des stocks d'or réels. 

Baisse en 2014 des importations d'or par la Chine par rapport à 2013; 
source (voir ici pour le graphique mis à jour)

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 25/7/2014

Le 11/07 la Bundesbank confirme sa décision de rapatrier son or des USA. 
Evénement historique le 15/07: l'annonce au 6ème sommet des BRICS ; attaque de Gaza à partir du 16/07; annonce de la démission du premier ministre et du gouvernement ukrainien le 24/07, qui sera refusée en août.

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 29/8/2014

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 19/9/2014

Le 10/09: lire cette analyse des contrats futures par Turd Fergusson.
Evénement historique le 18/9: ouverture du marché international des contrats spot sur l'or en Renminbi à Shanghai. L'ouverture du marché international des contrats à terme sur l'or en Renminbi à Shanghai est prévue en 2015, en liaison avec le SHFE..

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 10/10/2014

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 31/10/2014

Zoom sur les valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 06/11/2014

This is currently the second biggest GOFO 1M crash in history, at the lowest rate since Brown's Bottom and CBGA first announcement 1999/09.
GOFO 12M minus 1M rate is at the highest since 2010. This means a very strong downwards pressure for GOFO 12M.
This combinaison of extremely low GOFO 1M, GOFO 12M and multiyear-record high GOFO 12M-1M is unique since GOFO inception :

daily data :

Il faut comparer ces évolutions avec celles des taux des bons du Trésor US et au LIBOR :

Bleu: 10Y UST; Vert: 1Y; gris: 10Y-1Y; source:

Ratio des taux GOFO/LIBOR à 1 et 6 mois,  du 01/01/1990 jusqu'au 14/11/2014

Cette image haute définition permet de zoomer en bas sur les libellés des événements politiques et monétaires saillants depuis 01/2010 :
Valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 19/11/2014

Valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 27/11/2014

Valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 2/12/2014 (haute rés.)

Valeurs des taux GOFO et seuils de résistance
jusqu'au 12/12/2014 (haute rés.); Source

Valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 16/12/2014

Valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 31/12/2014

Valeurs des taux GOFO et seuils de résistance jusqu'au 30/1/2015

2Y moving DGLR; source:

La date déterminée ci-dessus par le point à l'ordonnée zéro du canal de Paul (ligne jaune et pointillés mauves) correspond explicitement aux hypothèses suivantes:
  • les tendances externes majeures affectant ce marché depuis décembre 2011 ne ralentiront pas jusqu'à la date dite (c'est à dire la baisse des stocks d'or enregistrés, l'importation nette d'or par les BRICS, etc, mentionnées dans cet article); Notre article prend comme entrée les stocks d'or enregistrés du marché COMEX car ils sont publiés de manière beaucoup plus transparente que les stocks utilisés sur le marché OTC du LBM. 
  • les tendances internes majeures de ce marché depuis au minimum décembre 2011 (absence de transparence de la fixation des taux GOFO, positions "net long" hégémoniques par la banque JP Morgan sur le COMEX, baisse brutale ou hausse du cours spot de l'or physique) n'ont que peu d'impacts;
  • l'exactitude des taux GOFO 12M publiés reste similaire à ce qu'elle était depuis fin 2011. Les taux GOFO 12M du marché LBM restent représentatifs des valeurs des contrats futures à 1 an du COMEX, et réciproquement (hypothèse de la synchronisation du marché occidental de l'or)
Si dans les mois à venir la courbe GOFO 12M sortait significativement du canal de Paul représenté en orangé/jaune, alors nous pourrons modifier la construction géométrique du canal pour prendre en compte une série de donnée plus longue (par exemple à partir de fin 2008) pour trouver d'autres supports de résistance, mais seulement après avoir revu en détail la validité de ces hypothèses.

Les valeurs négatives des taux GOFO correspondent (au flou près que nous avons mentionné) à ce qu’on appelle un marché en déport ou « backwardation ». En simplifié cela implique qu’il devient trop risqué de vendre son or et qu’il est préférable de le conserver stocké (dans sa poche) quel que soit le niveau du prix offert par les acheteurs.

Et cela implique aussi, quand ce déport devient permanent, qu’il n’existe alors plus aucun marché qui permette d’utiliser des bons du Trésor US (qui ont servis à la "création" des dollars, cf les flux vers le bloc "Interest rate market" ci-dessous) comme contrepartie pour les échanges contre de l’or physique. Même pour une quantité infinie il n’y a plus d’échange contre de l’or physique. L'intérêt du GOFO 12M est d'être un indicateur candidat pour la permanence de la "backwardation".

Source: LBMA

Ce phénomène sur le marché de l’or aura des conséquences géopolitiques et monétaires immédiates :
  • d’une part le cours mondial de l’or, qui est déjà en train de se disloquer (les primes payées en Asie n’ont rien à voir avec celles en Occident), va brutalement se séparer : il sera possible de continuer à échanger de l’or en Asie, au prix asiatique et pour le panier de devises qui seront acceptées (pas le dollar US) ; L’Europe n’aura aucun autre choix que de suivre les BRICS, comme en témoigne déjà son décrochage hors des bons du Trésor US.
  • d’autre part le prix de la dette US en or devient brusquement indéfini. Ni zéro ni infini puisqu’il n’y a plus de transactions. Il y aura donc des transactions orchestrées, officielles et officiellement artificielles, qui fixeront un « prix de l’or » légal (donc un prix du dollar) valable uniquement aux US. Il y aura donc aussi apparition d'un marché parallèle de l'or aux US, avec un prix nettement différent, très peu organisé donc très proche du troc.
Le marché des devises va en prendre un sacré coup pour les détenteurs étrangers d’US$ et UST qui restent.
Dans un premier temps, le commerce international sera réglé au moyen des lignes de swaps bilatérales progressivement mises en place entre banques centrales depuis 2009.
Pour l'évolution de la situation intérieure aux US, nous en avions déjà discuté ici.

Et ce n’est que le début. Reste à reconstruire dans ces conditions fragiles un système monétaire international résilient. C’est là qu’interviennent à nouveau la géopolitique, la dynamique Euro-BRICS que  les décideurs Européens doivent impérieusement accélérer sous peine de rater le coche de l'Histoire, et les subtilités du système-or de la Nouvelle Ecole Autrichienne. Ce sera l'occasion de prochains articles, puisqu'au final, nous n'assistons pas à une crise du dollar, mais à une crise sous-jacente sur la place de l'or dans le système monétaire, laquelle dure depuis un siècle: 1913.



La première partie de cette série d'articles est disponible ici. L'introduction de notre étude sur la réforme du système monétaire international est ici, et sa bibliographie ici.
Un brouillon de cet article a été publié le 21/10/2013 sur
Cet article a été posté sur Conscience Sociale le 23/10/2013 et des ajouts mineurs et corrections de coquilles ont été apportées jusqu'au 26/10. Pour les modifications postérieures voir les notes de mise à jour ci-dessous.

La Nouvelle Ecole Autrichienne d'Economie (New Austrian School of Economics) ne doit pas être confondue avec l'école néo-autrichienne de von Mises. Il y a des points communs bien sur, puisque les deux écoles ont développé la pensée de Carl Menger. Mais il existe aussi des points de divergence. En particulier la Nouvelle Ecole Autrichienne d'Economie ne recommande pas un simple standard "100% or" et propose des solutions complémentaires éprouvées pour résoudre des points bloquants afin de rendre résilient le système-or.

Concernant les stocks de métal du COMEX, il faut prêter attention à l'avertissement ajouté dans les rapports quotidiens du groupe CME à partir de début juin 2013 (voir le lien dans les annexes), et qui précise clairement que les données publiées n'engagent que ceux qui les croient. Turd Ferguson a publié le 24/10/2013 un très bon article à propos de mouvements extrêmement suspects (avec des explications officielles que l'on qualifiera "d'insulte à la raison"). Nous interprétons ces graphiques en conséquence.
Bien sur la valeur connue de ces stocks sont l'élément principal du soutien de la confiance des détenteurs de contrats "futures" arrivant à échéance, quant à leur arbitrage entre le retrait de l'or ou bien la reconduction du contrat. Et donc sur le montant des taux GOFO.

Je précise que je ne suis pas du tout intéressé par la spéculation. Je ne suis pas un marchand de métaux précieux. Je n'élabore aucune recherche à des fins de spéculation. Cependant je considère l'or comme l'élément central de la question la plus urgente à régler : celui de notre système monétaire. L'étude du marché des métaux monétaires peut à certains moments apporter des éléments pertinents pour ceux intéressés par la spéculation, qui pourraient utiliser tout ou partie de ces éléments dans ce simple objectif. Ce qui se joue en ce moment me semble d'une importance bien plus grande.
Je recommande toutefois de posséder un peu d'or métal à des fins d'assurance familiale, c'est à dire sur du très long terme, jamais de certificats-or ou des parts ETF.

Update 10/26/2013 :

After 4 days online, this article has become the second most viewed page in my cumulative log statistics since 2008 (excluding the Research Notes pages, and not counting direct hits to the home page). Here are below the top visiting countries, ranked by Google Analytics using the mean time spent on this article. The traffic came from the US first on a par with France, then Canada, Belgium, Spain, UK, Germany, Switzerland.

Update 10/28/2013 :

Some values  in the GOFO page on LBMA web site have interestingly been modified for the day 07/31/2013 since this article went online, or a little before. July 31 was Comex August gold futures first notice day (see the gold futures calendar).
Previously we could read the following values for GOFO rates :
31-Jul-13 -0.04833 -0.03333 -0.01167  0.06167  0.18
Now we can read :
31-Jul-13 -0.04833 -0.04667 -0.03500 -0.01500 0.02000
If these new data are correct, 07/31 is now the new date where GOFO 12M rate has recorded its all time low (with the exception in 1999 after CBGA-1 was announced).
LIBOR data have been modified accordingly for that day.

Of course, LBMA does not support any commitment about the values displayed on its web site, and about any update which can occur at any position. We have never expected more from a financial services association.
11/01/2013: we have updated the GOFO chart above and taken into account this new 07/31 value to draw the "Paul's channel".

Update 11/26/2013 :

12-Month GOFO (in red color below) has reached today the "first resistance" line of Paul's channel (dashed blue lines). We will see tomorrow if 12M GOFO has crossed its 50-day mobile average curve.

(the chart is updated monthly and is now inserted above in the middle of  this article)

Update 11/27/2013 :

It might be a good excuse to suppress the signal when you can't solve the problem, but never a solution:
"LBMA could charge its member banks more or even disband its Gold Forward Offered Rates (GOFO)"

Update 12/20/2013 :

We have updated the Paul's Channel chart because we found an error in the scale of the date axis: starting after 10/23/2013 the dates included all Saturday, Sunday and holidays, which introduced obviously a wrong shift. We corrected that.

Update 04/01/2014 :

Updated the URL for GOFO official page.
Added the URL for a new article explaining the transition towards a resilient new monetary system: (FR)

Update 04/17/2014 :

Added the URL for the translation in english of the article explaining the transition towards a resilient new monetary system: (EN)
Added references for the stolen ukrainian gold.

Update 11/22/2014 :

Si on rajoute en plus les conséquences du scandale du LIBOR, la question qui reste est de savoir si la LBMA va arrêter la publication des taux GOFO de Londres avant ou après le début de la diffusion des taux GOFO par le nouveau marché international de l'or à Shanghaï qui sont annoncés pour 2015 au plus tard.