2017/04/24

Les reports de voix au 2ème tour de la présidentielle


La campagne du second tour a officiellement commencé à 19h dimanche soir. Officieusement déjà avant cela, le temps de roder quelques discours sur les reports des voix.
Mais pas assez vite.
En effet les résultats d'un premier sondage sur les reports de voix au second tour étaient déjà tombés hier soir à 18h :

sondage @IpsosFrance fait auprès de 2024 pers. après l'annonce des résultats du 1er tour
(source: @mathieugallard 23 avril 2017  18:06)

On remarque tout de suite que bien qu'un fort pourcentage de répondants (de 17 à 29%) ne se soient pas prononcés, l'institut n'hésite pas à l'ignorer dans sa première infographie et à nous gratifier d'un score final qui, si nous avions l'esprit mal tourné, n'aurait pas d'autres buts que celui de voler l'élection du prochain tour.

La prise en compte des résultats définitifs ET complets du ministère de l'Intérieur, publiés ce soir il y a une heure à peine, nous permettent quelques calculs. Non pas pour anticiper le choix des électeurs, mais bien pour éclairer ce choix au travers d'une question simple : combien faut-il de reports de voix pour que Marine Le Pen gagne le deuxième tour ?

Nous avons cherché à réduire le nombre de paramètres à 2 couples. En construisant quelques macros dans Excel, on s'aperçoit vite que les paramètres structurants sont les reports de Mélenchon et de Fillon. Bien sûr ce n'est qu'un modèle simplifié. Chaque voix compte...

Avec nos hypothèses, Marine Le Pen gagne :
- si au moins 70,0 % des électeurs votant Fillon au premier tour se reportent sur elle (et 0,0% votent blanc) ;
- et si au moins 39,23 % des électeurs votant Mélenchon au premier tour se reportent sur elle (et 0,77% votent blanc)

ou toute autre combinaison similaire comme :
- si au moins 40,0 % des électeurs votant Fillon au premier tour se reportent sur elle (et 0,5% votent blanc) ;
et si au moins 73,7 % des électeurs votant Mélenchon au premier tour se reportent sur elle (et 0,3% votent blanc)

Loin d'être un choix entre Charybde et Scylla comme on l'entend trop souvent, ce second tour sera un véritable test de souveraineté pour notre pays, mais en commençant par chaque électeur. C'est une des questions que nous avions identifié au cœur du débat.

Méthode :
- prise en compte du nombre officiel d'inscrits du premier tour
- même pourcentage de bulletins blancs et nuls qu'au deuxième tour de 2012, c'est à dire avec une très forte augmentation par rapport au premier tour
- même pourcentage  d'abstention qu'au deuxième tour de 2012
- moins de votes exprimés au deuxième tour qu'au premier tour, comme en 2012
- 100 % de report de voix de Macron, Hamon, Poutou, Arthaud vers Macron
- 100 % de report de voix de Le Pen, Dupont-Aignan, Lassalle, Asselineau, Cheminade vers Marine Le Pen